24/11/2016
L’Espagne en tête de l’Europe au niveau des traitements de reproduction assistée
Avec 156 865 cycles en un an. Ainsi le révèle le rapport statistique présenté ce mardi au Ministrère de la Santé avec des données de quasiment 300 centres espagnols.

Au cours du mois de Novembre fut présenté au Ministère de la Santé, Services Sociaux et Egalité, le rapport des données de 2014 provenant du Registre National d’activité et les résultats des traitements de reproduction assistée en Espagne. Ce registre recueille les données des 278 centres qui réalisent des traitements de fertilité en Espagne. Les chiffres de l’activité (avec un total de 156 865 cycles de reproduction), situent Espagne à la tête des traitements de reproduction assistée en Europe. De ces centres, 225 réalisent la Fécundation In Vitro et 272 l’Insémination Artificielle, beaucoup d’entre eux, réalisant les deux techniques.

Le document présente un total de 156 865 cycles de reproduction, correspondant à l’année 2014.

Depuis la Société Espagnole de Fertilité, chargée dans les dernières années de gérer le Registre du Ministère de la Santé, Services Sociaux et Egalité, et financé par celui-ci, considèrent que c’est le premier registre de techniques de reproduction assitée qui offre des données globales sur la quantité et la qualité des traitements, en plus d’autres aspects d’intérêt, comme le numéro de naissances, l’âge des patients ou le pourcentage d’accouchements multiples.

Le document présente un total de 156 865 cycles de reproduction, correspondant à l’année 2014, desquels 116 688 sont de Fécondation in Vitro (FIV), et 40 177 d’Insémination Artificielle (IA).

LES ACCOUCHEMENTS MULTIPLES EN BAISSE

Le nombre d’accouchements enregistrés, grâce aux techniques de reproduction décrites dans le rapport, s’élève à 28 669 au cours de cette année. De ces accouchements sont nés au total 33 934 bébés, maintenant la tendance de dimunution du taux d’accouchement multiple des dernières années, qui se situe actuellement à 20.4%. Le Single Embrio Transfer (SET) ou le transfert d’embryon unique est un objectif de la communité scientifique, ainsi, au cours des dernières années la recherche au sujet de la fertilité amène des méthodes de sélection embryonnaire qui améliorent le taux d’implantation avec l’objectif de ne plus transférer deux embryons.

Les chercheurs sont en train de travailler pour que la reproduction assistée soit le plus ressemblant posible à un cycle de reproduction naturelle. Ainsi, en 2014, ont été atteint les chiffres les plus bas de l’histoire de la reproduction en Espagne concernant les accouchements multiples. Au cours de l’année 2014 furent transférés 85 626 embryons sur 47 425 transferts d’embryons fécondés avec des ovules propres de patientes et de donneuses, ce qui veut dire que la moyenne de transfert fut de 1.8 embryons.

L’AGE DE LA PATIENTE DE REPRODUCTION ASSISTEE

47% des cycles de FIV, sans tenir compte de la provenance des ovules, ont été réalisé a des patients ayant entre 35 et 39 ans (ce groupe, étant le groupe majoritaire). Cependant, 68% des FIV avec donation d’ovules ont été fait à des patients de plus de 40 ans.

Quant à l’insémination artificielle, c’est une technique dans laquelle on exige une bonne qualité d’ovocyte pour que se produise la grossesse, puisque la fécondation se produit de manière naturelle, dans l’utérus de la femme, sans aucune aide supplémentaire, seulement la mise de l’échantillon de sperme dans le vagin, à l’aide d’une canule. Dans ce cas, 93,5% sont des cycles de femmes de moins de 40 ans et 6,5% (2 627 inséminations) sont des cycles de femmes de plus de 40 ans.