Unité spécialisée en défaut d’implantation et fausses couches à répétition

Des solutions différentes pour des situations différentes

Au sein de l’Unité spécialisée en Défaut d’implantation et fausses-couches à répétition de Ginemed, nous nous consacrons à résoudre des cas complexes, avec échecs antérieurs, pathologies inhabituelles, non diagnostiqués ou “stérilité d’origine inconnue” ayant eu de mauvais résultats au préalable.

Lire plus

Dr. Juan Manuel Jiménez
Spécialiste en Reproduction
Ginemed

Étapes du processus

Nous étudions le dossier

Nous procédons au diagnostic

Nous abordons le traitement d’un point de vue multidisciplinaire

À qui s’adresse la consultation pour cas complexes?

La salud es lo primero
Défaut d’implantation.

Patientes ayant eu un transfert d’au moins 4 embryons de bonne qualité, en au moins trois transferts et avec au moins un embryon au stade blastocyste.

La edad importa
Fausses-couches à répétition.

Patientes avec trois fausses-couches consécutives ou présentant des altérations déjà diagnostiquées à la suite de la seconde fausse-couche.

Descartamos enfermedades genéticas
Stérilité d’origine inconnue

Patients qui, après avoir effectué les Analyses de Stérilité Basiques, n’ont pas trouvé de cause à l’infertilité.

Demandez une étude de votre dossier par Skype.

Consultation personnalisée de 45 minutes

Questions fréquentes

À de nombreuses occasions, nous obtenons des embryons sains et de bonne qualité et malgré cela, nous ne parvenons pas à obtenir une grossesse viable (cas de défaut d’implantation à répétition) ou alors, nous parvenons à la grossesse, mais elle n’est pas évolutive (cas de fausses-couches à répétition) et bien que ce ne soit pas le cas dans toutes les occasions, pour la plupart il existe en toile de fond des problèmes immunologiques qui entraînent l’intolérance maternelle de l’embryon.

L’immunologie est un des piliers physiologiques dans l’obtention d’une grossesse, puisque le succès de la grossesse dépend de son équilibre.

La grossesse représente un défi et un paradoxe immunologique pour la mère puisque son système immunitaire doit permettre l’implantation d’un embryon semi-allogénique (partageant avec la mère 50% du matériel génétique) ou allogénique (100% du matériel génétique est différent de celui de la mère), selon les lois de l’immunologie des transplantations, ce matériel génétique différent devrait être rejeté par la mère, cependant, dans des conditions normales, l’implantation est tolérée.

Quel rôle tient l’immunologie dans la reproduction?

Pourquoi mon système immunitaire rejette- t’il mes embryons?

Les processus nécessaires de tolérance immunologique qui permettent aux embryons de ne pas être rejetés par la mère sont extrêmement complexes et au jour d’aujourd’hui nous ne connaissons pas tous les mécanismes qui permettent l’implantation et le développement normal d’un embryon dans le ventre maternel.

La tolérance ou le rejet du système immunitaire conditionne l’implantation de l’embryon. Avec l’immunologie reproductive nous tentons de trouver les facteurs qui entrent en jeu au cours des premières étapes de la grossesse afin de les modifier, dans la mesure du nécessaire et de proposer une solution à tous les cas de figure, de manière individuelle.

Nous sommes plusieurs groupes dans le monde à étudier ces processus de tolérance et de rejet, ainsi que la façon dont l’altération d’un système immunitaire peut permettre l’implantation d’embryons anormaux qui donneront lieu à une fausse-couche ou empêchera l’implantation d’un embryon génétiquement sain.

TNous étudions également si l’interaction entre la mère et l’embryon est correcte ou non, ce qui peut provoquer des gestations qui s’arrêtent avant d’être visibles à l’échographie (grossesses biochimiques) ou après (grossesse non embryonnée – Œuf clair- Fausses-couche différées).

De nouveaux travaux mettent en relation les problèmes d’implantation avec des pathologies de la grossesse comme la préeclampsie ou les retards de croissance intra-utérins.

Comment la médecine reproductive peut-elle changer la situation?

Comment la médecine reproductive peut-elle changer la situation?

Plusieurs types de cellules immunitaires ont été identifiées dans l’interface materno-fœtale, y compris les cellules utérines Natural Killer (uNK) (70%), macrophages (20%), cellules T (10%), cellules dendritiques et cellules B (en faible quantité). Leur quantité et leur rôle varient au cours des différents stades de la grossesse.

Les cellules NK sont les lymphocytes qui ont l’impact le plus important sur la tolérance materno-fœtale. La régulation de la fonction des cellules NK est obtenue grâce à une série de récepteurs qui produisent différents signaux, parmi eux la famille des récepteurs similaires à l’immuno hémoglobine (KIR) qui s’unissent aux protéines du type HLA-C (antigènes du système d’Histocompatibilité type C).

Le HLA est un système d’identification de l’organisme qui permet de reconnaître ce qui est propre et de se défendre des corps étrangers. Le KIR et le HLA-C sont polymorphiques et il est possible que certaines combinaisons soient défavorables au succès d’une grossesse. Plusieurs recherches, très prometteuses, sont en cours sur la plus que probable répercussion du système HLA-G, HLADQ et E dans l’obtention de la grossesse.

Quels sont les examens spécifiques en cas de défaut d’implantation et fausses-couches à répétition?

La personnalisation du traitement est un élément clé dans les cas de défaut d’implantation et fausses-couches à répétition. Pour cela, les analyses et examens demandés dépendront, par conséquent de l’histoire personnelle et familiale de chaque patient, principalement des études suivantes :

Études immunologiques
Étude cellules NK endométriales.
Altération des Auto-anticorps et Immunoglobulines sériques.
Cytokines et Interleukines liées à la réponse lymphocytaire (Quotient Th1/Th2).
Étude du système du complément.
Étude de compatibilité fœto-maternelle par le biais de Génotypage KIR maternel et Haplotype HLA-C paternel.
Études non immunologiques
Étude de Thrombophilie.
Altérations de la cascade de coagulation.
Mutations des facteurs de coagulation.
Étude de contractilité utérine.
Études de l’endomètre

Consistent en une biopsie de l’endomètre qui permet d’améliorer la réceptivité ou d’analyser l’échantillon préservé:

Prélèvements d’endomètre.
Études des cellules NK endométriales.
Étude des cellules plasmatiques.
Étude de l’anatomie pathologique.
Test de synchronisation endométriale (ER Map / ERA).

Lorsque nous étudions les échecs d’obtention de grossesse nous devons prendre en compte les facteurs suivants:

États pro-inflammatoires, qui entraîneraient un déséquilibre dans les mécanismes de tolérance pour l’implantation (Th1/Th2)
Déséquilibres au niveau des proportions adéquates de cellules NK permissives et cytotoxiques (CD56, CD16, CD69).
Combinaisons HLA/KIR qui déclenchent le rejet immunologique avec facilité.
Déséquilibres des facteurs de régulation chargés de contrôler ou d’intervenir dans le processus immunologique.
Maladies systémiques ayant un impact direct sur le contrôle immunologique.
Situations psychologiques avec stress aigu ayant un impact direct sur le contrôle du système immunologique.

Bien qu’il s’agisse d’un champ de la médecine reproductrice assez novateur, il existe de plus en plus d‘études et de traitements et les résultats sont en nette amélioration, ce qui permet à de plus en plus de personnes de réaliser leur rêve d’avoir un enfant.

Abrir en ventana nueva: No


Nous évaluons votre dossier


N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.
Si vous le préférez, vous pouvez remplir ce formulaire et nous nous ferons un plaisir de vous recontacter.

Leaders depuis plus de 20 ans
Une réference au niveau national et international.
Nous croyons en votre familie
Homoparentale, hétéroparentale ou monorapentales.
Un traitement personnalisé
Votre médecin et votre coordinatrice vous accompagne tout au long de votre parcours.
Près de vous
Grâce à notre programme international sans liste d'attente. Une seule visitre suffit.

Contactez-nous

Remplissez le formulaire pour contacter Ginemed